Campagne de sensibilisation aux comportements sexistes

Campagne de sensibilisation aux comportements sexistes

Campagne de sensibilisation aux comportements sexistes

La Journée internationale de la femme est célébrée chaque année le 8 mars dans le monde entier. Selon le site des Nations Unies, « C’est un jour où les femmes sont reconnues pour leurs réalisations, sans égard aux divisions, qu’elles soient nationales, ethniques, linguistiques, culturelles, économiques ou politiques. »

Ce jour-là, l’équipe Ressources Humaines d’ADVANS Group France a décidé de lancer une campagne de sensibilisation aux comportements sexistes. « Notre objectif est de sensibiliser à ces comportements et d’améliorer les échanges et les discussions », explique Lionel Carre, le Directeur RH.

Le sexisme au travail

Dans notre vie quotidienne, nous rencontrons des situations qui peuvent être qualifiées de « sexisme ordinaire », en particulier dans le monde du travail.

Le « sexisme ordinaire » est fondé sur des préjugés et des stéréotypes liés au genre desquels découlent des attitudes, des remarques ou des comportements qui deviennent des « agissements sexistes ». Attention, l’idée que le sexisme touche seulement les femmes est fausse : les hommes sont aussi victimes de préjugés et d’actes sexistes.

Les situations de sexisme au travail sont nombreuses, elles peuvent être ressenties de différentes manières par les personnes qui en sont victimes et peuvent avoir des répercussions sur leurs vies professionnelle et personnelle.

Pour commencer, un quiz

Pour lancer la campagne, l’équipe RH a préparé un questionnaire composé de 21 questions, afin que nous puissions nous évaluer : pourrions-nous repérer un commentaire sexiste en répondant aux questions par oui ou par non ?

Beaucoup de réponses étaient assez évidentes, par exemple : « Ok Coline, je vais vous l’expliquer à nouveau avec des mots simples pour que vous compreniez, je suis habitué avec ma femme ! » Mais d’autres questions étaient destinées à nous faire réfléchir : demander à un homme « Marco, ne me dis pas que tu vas prendre ton congé paternité ? » est en effet un commentaire sexiste.

Pour Nina Cambier, de l’équipe des RH, « Certains scénarios ont suscité un débat interne. Nous sommes ravis parce que l’objectif principal était justement de provoquer des discussions ! »

Résultats du quiz

Plus de la moitié de nos collaborateurs français ont répondu au quiz et, bonne nouvelle, 90,2% des réponses étaient correctes. Nos comportements quotidiens ne semblent donc pas être influencés par le genre de la personne à qui nous parlons et les stéréotypes qui y sont associés, c’est rassurant !

Prochaine étape

Pour poursuivre sur cette lancée, l’équipe RH a créé un formulaire et une page sur les intranets d’AViSTO et d’ELSYS Design pour continuer à interagir sur le sujet.

L’objectif est de décrire les situations sexistes auxquelles nous pouvons être confrontés dans le milieu du travail, que ce soit en tant que victime, initiateur ou spectateur. Il ne s’agit pas de dénoncer, mais plutôt d’échanger autour de certains comportements qui, inoffensifs pour certains ou même considérés comme de la plaisanterie, peuvent en fait affecter d’autres personnes.

Nathalie Rooney, chargée de projets RH, conclut : « Comprendre ce qu’est un acte sexiste représente la première étape, mais pouvoir établir un échange constructif sur le sujet est encore mieux. »